5 raisons pour aimer les tout-inclus quand même

Posted on

Je sais ben que ces temps-ci, la mode est au backpacking. On s’en va vivre le wanderlust dans des pays où faut pas boire l’eau et où on réserve notre lit dans une chambre pour 27 personnes au jour le jour. Pour vrai, c’est vraiment correct. Moi aussi j’adore ça partir en grande fille autonome avec mon packsac sur le dos, mais dans tout ça je trouve qu’on dénigre un peu les tout-inclus dans le sud. On va se le dire, 6 semaines de backpacking ce n’est pas reposant.

Cet automne, la vie m’a fait chier. Oui, au point de dire des gros mots dans mon article. Résultat? On part en voyage, wouhou! On s’en va se griller la couenne sur une belle plage cubaine, et pour plusieurs raisons, je n’échangerais ce voyage pour rien au monde.

1- Aucun effort à faire

Pas d’histoire de trouver un endroit où dormir ce soir, ou de devoir trouver comment fonctionne le transport en commun en semi-baragouinant une langue inconnue (ou en parlant anglais à quelqu’un qui n’y comprend rien). C’est pas des jokes, on aura presque même pas besoin de traîner nos valises. Vite de même, ma grosse semaine de grillage de bedaine à la plage a peut-être l’air pas mal vedge. À mes yeux, elle a surtout l’air pas mal agréable.

Crédit : Angrybirds

2- Pas de question d’argent

Est-ce que j’ai les moyens pour un deuxième drink ou pas? Bon, c’est sûr qu’en théorie ma semaine à Cuba n’est sûrement pas moins chère qu’une semaine à se la jouer bohème sur un scooter au Vietnam, MAIS, je n’aurai jamais à me creuser la tête pour de l’argent ou à compter mes cennes. Si je veux un deuxième mojito pis ensuite un troisième pina colada, ben je vais les avoir. Même chose pour la bouffe et l’hôtel, eille c’est tu pas beau ça?

Crédit : Minions

3- Pas de wifi

Tsé, j’aime ben ça pouvoir voir toutes vos nouvelles photos de profil pis votre toast à l’avocat sur Instagram. Je vais aussi quand même beaucoup m’ennuyer de mon homme. Mais d’un autre côté, ça fait longtemps que je n’ai pas laissé les emails et autres rappels de la vraie vie s’empiler pendant des jours. Jamais eu aussi hâte de ne pas être rejoignable.

Crédit : CL.LY

4- Pas de linge

En tout cas, moins qu’à Montréal. Bien que la température soit clémente ces jours-ci, ça bronze mieux en maillot de bain qu’en manteau d’hiver. Et la température n’est quand même pas clémente au point de se promener en bikini sur Ste-Cath. Bref, pendant une semaine, sayonara les vêtements chauds!

Crédit : BRZYWAVE

5- Les possibilités

T’as le droit de trouver que ma semaine de pognage de beigne à deux mains a l’air plate, mais sache qu’il n’y a pas juste ça à faire. Un autre point que j’apprécie avec les tout-inclus, c’est les expéditions organisées. Si je me tanne de m’écraser au soleil, je peux choisir de partir une journée en catamaran ou encore louer un jeep et aller explorer. Dans le fond, y’a plein d’activités offertes, sans devoir organiser quoi que ce soit.

Crédit : Gifak

Bref, dans la vie, je pense que les voyages c’est comme les gens (check ben la métaphore): tous différents, mais tous remplis de qualités malgré les quelques défauts. Ben non, je ne vais pas aller me retrouver et revenir complètement changée. Je suis pas Julia Roberts. Mais, je vais aller relaxer à 100% et revenir bien prête à kicker les foufounes de 2016 avec mes beaux pieds bronzés.

Bonne année les amis!

Crédit de l’image de couverture : Cuba.com

0 Commentaires

Laisse un commentaire

Ton adresse courriel ne sera pas publiée.