Ikanos x MTL à table

Posted on

Récemment, j’ai acheté un condo – je vais vous en parler dans un autre article – il va sans dire qu’une propriété, ça vient avec des taxes, une hypothèque, bref, un lot de dépenses obligatoires et pas passionnantes.

Ces dépenses obligatoires amènent, obligatoirement la nécessité de faire un budget. No joke, c’est devenu tellement facile faire un budget maintenant avec des app comme Mint et autres, j’en viens même à me demander pourquoi, saint ciel, j’ai attendu. En tout cas, tout ça pour dire que mon budget m’a fait réaliser que je n’ai pas vraiment de limite lorsqu’il s’agit de nourriture.

Mais voilà, j’suis une adul’ maintenant, qui doit faire preuve de self-control. Traduction : calme-toi le resto, FILLE!

C’est là que MTL à Table entre en jeux, avec un concept tellement fin pour les budgets qui demandent un minimum de contrôle. Les restaurants participants offrent, pendant 2 semaines un menu trois services à 21$, 31$ ou 41$, qui permet de découvrir leurs plats de façon économe, sans toutefois se priver.

Pas étonnant que l’événement en soit à sa 6e année. C’est vraiment un concept apprécié de toutes les bourses et idéal pour faire de belles découvertes.

Une belle découverte que j’ai faite à Montréal, c’est très certainement le restaurant Ikanos. Le décor se veut une ode aux splendides paysages de la Grèce et le menu est une version moderne des délicieux plats méditerranéens, réalisé avec des ingrédients locaux et saisonniers.

Pour Mtlàtable, Ikanos propose un menu à 41$ et un brunch à 15$ les weekends. On a goûté au premier.

Avant même de goûter, une particularité que j’ai beaucoup appréciée est qu’Ikanos s’en tient à son style « mezzes » en proposant une entrée composée de trois plats et des plats principaux composés de deux plats. On a donc un menu à prix réduit, sans dénaturer l’âme de l’endroit.

En matière d’entrée, ma pref’ a été la mozzarella, pour le fromage ultra frais et crémeux, et la balance sucré-salé entre la salade de champignon et la courge musquée. Aussi, les trois mezzes s’accordent à merveille, alors on peut vraiment expérimenter avec les saveurs.

Crédit : Maude Samson

Au niveau des plats principaux, immense coup de cœur pour la pintade, qui était la volaille la plus tendre que j’ai eu l’occasion de goûter, et le veau, cuit à la perfection et très savoureux. Les poissons étaient délicieux, mais pour les carnivores convaincus comme moi, je suggère vraiment le deuxième choix. Ou encore mieux, de visiter le restaurant à deux et de tout commander!

Crédit : Maude Samson
Crédit : Maude Samson

On termine le tout avec un dessert au goût de l’automne et de la méditéranée, en même temps. C’est spécial…et très réussis, comme l’en témoigne l’oubli de tout le monde à table de capturer une photo du plat avant d’y plonger nos fourchettes. La meilleure partie, c’était encore une fois de ne pas avoir de choix à faire, puisque les deux desserts sont servis!

Le seul point négatif du menu, c’est le prix. Ok, c’est dans la tranche de menus les plus chers. Or, vu la quantité de produits du terroir utilisés, les saveurs saisonnières présentes au fil des trois services et le décor exceptionnel du restaurant, si tu dois te limiter à un seul menu à 41$, c’est celui du Ikanos que je te suggère!

 

Image de couverture : Maude Samson

0 Commentaires

Laisse un commentaire

Ton adresse courriel ne sera pas publiée.